Le mot perspective vient d'ailleurs du latin et signifie : voir au travers. La perspective est l’art de représenter des objets ou des espaces en trois dimensions sur une surface à deux dimensions. Son but est de recréer l’illusion optique de l’espace et du volume en les représentant tels qu’on les voit en les regardant d’un point précis. Lorsque l’on dessine en perspective, plus les objets sont éloignés dans l’espace plus ils semblent petits. Il existe plusieurs types de perspectives la plus « connue » est la perspective cavalière. Intéressons nous à des perspectives plus complexes et plus utilisées dans la réalisations de tableaux d’artistes renommés jouants sur la perception du relief.                                                                                                                                                  

 

 

2.2.1 Perspective parallèle

La perspective est utilisée lorsque l’on cherche à représenter un objet sur un plan P appelé plan du tableau. Tout plan parallèle au plan P est appelé plan frontal. 

Définition: Soit une droite d n’étant pas parallèle au plan P, on place M un point de l’espace. L’image du point M sur P se trouvera sur une droite parallèle à la droite d passant par le point M. 

Propriétés: L’image d’un segment est un segment. Tout segment situé dans un plan frontal aura pour image un segment de même longueur. Il y a donc conservations des dimensions des objets. De plus, lorsque l’on dessine un parallélogramme, son image est un parallélogramme; on en déduit donc que deux droites parallèles ont pour image deux droites parallèles. Seules les perpendiculaires n’ont pas nécessairement pour image deux droites perpendiculaires: les angles ne sont conservés que dans les plans frontaux.

Comme remarqué auparavant, la perspective parallèle conserve les rapports de longueur. On peut donc en déduire que l’image du mileu d’un segment sera le milieu de l’image du même segment. 

Prenons MN et PQ deux segments parallèles d’images respectives le segment mn et le segment pq. On peut alors écrire la relation suivante: pq/PQ = mn/MN = k. k représente le rapport de réduction selon la direction de (MN).